En ces temps de grippe, il est bon de savoir que ce que l’on mange peut nous aider à stimuler notre système immunitaire et à mieux combattre les infections.

Sans qu’il y ait de preuves directes que les fruits et les légumes permettraient d’éviter le rhume ou la grippe, il est intéressant de les mettre au menu en grande quantité, ne serait-ce que pour leur grand contenu en antioxydants qui s’opposent aux radicaux libres pour renforcer le système immunitaire.

Parmi les légumes, les champignons, notamment les shiitakes et les pleurotes, ainsi que l’ail, l’oignon et les échalotes devraient faire davantage partie du menu parce qu’ils stimuleraient les défenses immunitaires et aideraient à lutter contre les infections.

En plus des fruits et des légumes, les protéines que l’on retrouve en grandes quantités dans le groupe viandes et substituts (viandes, volailles, oeufs, poissons, fruits de mer, noix et légumineuses) permettent de produire des anticorps, des molécules-clés du système immunitaire. Elles doivent faire partie du menu en quantité adéquate, soit de 2 à 3 portions de viandes et substituts par jour.

Il faut aussi s’assurer d’avoir une consommation suffisante, mais modérée, des « bons gras » que sont les acides gras oméga-3, oméga-6 et oméga-9, parce qu’ils sont associés à un meilleur fonctionnement immunitaire. Le poisson, l’huile d’olive et de canola et les noix et graines sont d’excellentes sources de bons gras.

Et il ne faut pas oublier d’atteindre ses besoins en zinc. On en retrouve dans les huîtres, les fruits de mer, le foie de veau, le poulet, le germe de blé, les graines de citrouille et de sésame, les légumineuses, etc.

Quelques notions sur l’immunité

Le système immunitaire peut être divisé en immunité innée et immunité spécifique. Le premier système de défense, c’est l’immunité innée ou naturelle ou encore non spécifique. Cette immunité provient de la protection fournie par la peau et les muqueuses, l’acidité gastrique ou les larmes. L’immunité innée comprend aussi les cellules phagocytaires, macrophages et neutrophiles qui sont de véritables broyeurs et éboueurs dans l’organisme. Ces cellules mangent les microbes, les tuent et les digèrent. L’immunité innée comprend aussi des lymphocytes NK pour Natural Killer. Elles détruisent les cellules infectées par les virus avant qu’elles ne se propagent et nous donnent la maladie.

Si l’immunité innée n’a pas réussi à détruire les microbes ou les virus tenaces, c’est l’immunité spécifique ou acquise qui entre en action. Elle sert à fabriquer des armes très spécifiques contre les intrus. Ce qui est bien avec l’immunité spécifique, c’est qu’une fois les armes fabriquées, nous sommes rapidement en mesure de combattre l’intrus, si nous sommes en contact de nouveau avec lui. C’est le principe du vaccin qui introduit l’intrus en faible dose, afin que le système immunitaire produise les armes nécessaires en vue d’une attaque ciblée.

Un nouvel ingrédient pour stimuler l’immunité

Il existe un nouvel ingrédient sur le marché qui aurait des bienfaits sur le système immunitaire. En fait, sa source n’est pas nouvelle, car nous en consommons tous les jours en mangeant du pain. Il s’agit d’une sorte de glucide (gluco-polysaccharide) extrait de l’écorce de la cellule de levure de boulangerie. Sur les étiquettes de produits alimentaires, on le retrouve sous le nom de levure de boulangerie glycan. Son nom commercial est le Wellmune WPG. Santé Canada vient de permettre une allégation de fonction sur ce produit qui se lit comme suit : Active certaines cellules immunitaires-clés. Cette allégation pourra donc se retrouver sur les produits qui en contiennent.

Cet ingrédient actif se retrouve déjà dans certains produits de santé naturels. Le nouveau jus Immuniforce de la compagnie Oasis en contient également. Prochainement, on pourrait en retrouver dans des biscuits de marque Leclerc.

La levure de boulangerie glycan agit uniquement sur le plan de l’immunité innée, la première ligne de défense. Il active les cellules immunitaires-clés, y compris les macrophages et les polynucléaires neutrophiles, afin qu’elles réagissent rapidement en cas d’infection. Ce produit est comme un outil qui aide les cellules à être plus performantes lorsqu’elles rencontrent un agresseur.

D’après les études cliniques, la dose de Wellmune WPG nécessaire pour produire des effets positifs est de 2,5 mg par kilogramme de poids. Dans le jus Immuniforce, on en retrouve 100 mg par tasse. En moyenne, un enfant aurait besoin de 1 tasse de jus par jour et un adulte de 2 tasses. Par contre, puisque le jus est riche en sucres concentrés, je suggère de ne pas dépasser une tasse par jour pour les adultes, à moins d’être en période de début d’infection.

La levure de boulangerie glycan ne peut rempacer un vaccin, mais elle pourrait renforcer votre première ligne de défense et, qui sait, améliorer votre capacité à neutraliser un éventuel virus tenace. Bien évidemment, ce n’est pas une panacée, n’étant qu’un soutien supplémentaire au système immunitaire déjà en place. Pour les gens qui préféreraient prendre ce produit sous forme de capsules plutôt qu’alimentaire, vous pouvez vous en procurer dans les magasins de produits naturels.

Et vous, avez-vous votre propre recette pour renforcer votre système immunitaire?

Wikio

About EdR

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. (proverbe africain)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s