>

Cancer du pancréas: attention aux aliments sucrés et raffinés
20 juillet 2010 – Manger régulièrement des sucreries et des aliments ayant un index glycémique élevé (pain blanc, gâteau, céréales raffinées…) serait associé à une augmentation du risque d’être atteint d’un cancer du pancréas. En comparaison, la consommation élevée de fruits aurait plutôt un effet protecteur.
Une équipe de chercheurs italiens et américains en est venue à cette conclusion1 en examinant les habitudes de consommation de près de 1 000 adultes italiens. Un tiers d’entre eux étaient atteints d’un cancer du pancréas tandis que les autres participants ne l’étaient pas.
Les participants qui avaient une diète caractérisée par un index glycémique élevé avaient plus de risque de souffrir de cette forme de cancer que ceux dont l’index était bas. Et plus cet index était élevé, plus le risque était accru. En effet, les participants affichant l’index le plus élevé couraient 78 % plus de risque que ceux présentant l’index le plus faible. Les chercheurs ont aussi tenu compte de la charge glycémique des aliments, mais n’ont pas trouvé d’association avec le cancer du pancréas.
L’index glycémique
L’index glycémique (IG) permet de classer les aliments en fonction de l’élévation du taux de glucose sanguin qui survient après qu’on les ait consommés.
Quand l’IG dépasse 50, l’aliment est considéré hyperglycémiant. C’est notamment le cas du riz blanc et du pain blanc qui provoquent un apport bref, mais rapide de glucose dans le sang. Les aliments à index glycémique bas, comme les céréales à grains entiers, les fruits et les légumes, entraînent une hausse plus lente du glucose sanguin.
La charge glycémique
La charge glycémique (CG) tient compte de l’effet « antiglycémiant » des fibres alimentairesprésentes dans un aliment ainsi que la quantité de glucides et de fibres dans une portion. Par exemple, le melon, qui a un IG très élevé (72), a une basse CG (4) en raison des fibres qu’il contient. En comparaison, le tapioca, qui contient peu de fibres, a une CG de 75; et la farine blanche une CG de 48.
Pour en savoir plus, consultez notre fiche sur l’index et la charge glycémiques.
Les chercheurs ont aussi établi un lien entre une consommation élevée de sucre, de friandises, de miel et de confitures et le cancer du pancréas. Fait intéressant, en concentrant leurs analyses sur les fruits, ils ont montré une diminution du risque de cancer pancréatique chez les participants qui en consommaient le plus.
Selon la Société canadienne du cancer, environ 4 000 nouveaux cas de cancer pancréatique sont diagnostiqués annuellement. Cette maladie fait 3 900 victimes chaque année au pays, dont le quart au Québec. C’est le 5e cancer en importance dans les pays industrialisés.
Louis Gagné – PasseportSanté.net
1 Rossi M, Lipworth L et alDietary glycemic index and glycemic load and risk of pancreatic cancer: a case-control study,Annals of Epidemiology, 2010: 20 (6): 460-465.

Wikio

Advertisements

About EdR

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. (proverbe africain)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s