>

21 juillet 2010 – La majorité des fruits et légumes qui ne sont pas issus de la culture biologique sont traités avec des pesticides. Selon le Environmental Working Group, il n’est pas nécessaire pour autant d’acheter tous ses fruits et légumes bio. L’organisme américain propose une liste de fruits et légumes que l’on peut acheter non bio, sans craindre d’être intoxiqué par les résidus de pesticides, et une liste de ceux qu’il est préférable de choisir bio.
Le Shopper’s Guide to Pesticide1, publié par le groupe environnemental, est élaboré à partir des résultats de tests chimiques effectués par le US Department of Agriculture, aux États-Unis (USDA).

Pas nécessaire de les acheter bio…

Fruits et légumes: faut-il tout acheter bio?
  • Parce qu’on les mange sans la pelure ou qu’il suffit de les rincer pour éliminer les traces de pesticides :
    ananas;
    avocat;
    aubergine;
    cantaloup;
    maïs sucré;
    mangue;
    melon miel;
    melon d’eau;
    pois sucré (protégé par sa gousse).
  • Parce qu’ils possèdent des défenses naturelles et qu’ils nécessitent peu ou pas de pesticides :
    oignon;
    patate douce.
  • L’asperge : parce qu’elle pousse tôt au printemps, elle n’est pas victime des insectes, donc pas traitée aux pesticides.
  • Le chou : parce que ses feuilles extérieures absorbent les pesticides et que celles-ci sont enlevées avant d’arriver au supermarché.
  • Le kiwi : parce qu’il est protégé par les guêpes et les chrysopes qui s’alimentent d’insectes nuisibles.

Idéalement, optez pour le biologique…

  • Parce que leurs sucres attirent une multitude d’insectes, ils nécessitent plusieurs arrosages aux pesticides tout au long de leur croissance :
    bleuet (myrtille);
    cerise;
    fraise;
    nectarine;
    pêche;
    pomme.
  • Le céleri : parce que 75 % de la récolte s’effectue durant l’automne et l’hiver; la pluie et le vent contribuent à la croissance de maladies bactériennes et fongiques que les producteurs combattent avec des produits chimiques.
  • L’épinard et le chou frisé : parce qu’ils possèdent des feuilles appétissantes pour les insectes, ils sont traités régulièrement aux pesticides.
  • Le poivron (piment) : parce qu’il est sans défense naturelle et qu’il a besoin d’être arrosé de pesticides. Et les plis de sa « couronne » offrent des recoins où les pesticides peuvent s’accumuler.
  • La pomme de terre : parce qu’elle est traitée au moins 5 fois aux pesticides pendant la saison afin de la protéger des insectes. Elle peut contenir des résidus toxiques.
  • Le raisin : parce qu’il est vulnérable aux maladies fongiques pendant le transport. Plus il vient de loin, plus il a été enduit de fongicide.
Martin LaSalle – PasseportSanté.net
D’après Prevention
1. Environmental Working Group, EWG’s Shopper’s Guide to Pesticides, 2010. Pour visiter le site (en anglais):http://www.foodnews.org/ [consulté le 20 juillet 2010].

Wikio

Advertisements

About EdR

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. (proverbe africain)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s