La natation et la marche font partie des activités sportives utiles pour prévenir l’arthrose. Et selon un travail américain, la pratique très modérée de ces disciplines permettrait également de freiner l’évolution de la maladie. C’est ce qu’ont démontré le Dr Thomas M. Link et son équipe de l’Université de Californie à San Francisco.

Ils ont en effet mesuré les effets de différentes pratiques sportives chez 132 volontaires en bonne santé. Agés de 45 à 55 ans, ils présentaient toutefois des facteurs de risque d’arthrose– surpoids ou antécédents de blessure au genou. Certains ont effectué des exercices très modérés, tandis que d’autres ont dû se soumettre à des séances plus intenses. Un dernier groupe a été laissé à sa sédentarité…
A la fin de l’étude, les participants du groupe assigné aux exercices très mesurés ont présenté le cartilage le plus sain. Les auteurs en ont conclu qu’une activité physique intensive pouvait nuire aux articulations. D’autant que « la pratique intense d’un sport, comme la course à pied ou le tennis, plus d’une heure par jour et au moins 3 fois par semaine est associée à une usure prématurée du cartilage. Le risque d’arthrose est donc alors, augmenté  », notent les auteurs. Quant à la sédentarité, elle reste un facteur aggravant de la maladie. C’est d’ailleurs logique car il est reconnu qu’une activité modérée favorise le développement de la musculature et donc le maintien des articulations. Soulagées, celles-ci travaillent alors dans de meilleures conditions.
L’arthrose est une maladie rhumatismale, plus fréquente après 50 ans, mais pas exclusivement. Elle se manifeste par l’usure du cartilage des articulations. Nombre de malades souffrent de douleurs chroniques, aggravées par le mouvement. Reconnue comme l’affection rhumatismale la plus fréquente, l’arthrose concerne environ 6 millions de patients en France.
Source : Radiological Society of North America, 29 novembre 2010

 
 Détails de rédaction: cet article a été modifié le 13.12.2010

Wikio

Advertisements

About EdR

Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasse continueront de glorifier le chasseur. (proverbe africain)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s